Pourquoi utiliser un préservatif ?

À quoi sert un préservatif ?

À quoi sert un préservatif ?

Partagez sur les réseaux sociaux

À quoi sert un préservatif ?

Facebook
Pinterest
LinkedIn
Sommaire

Le préservatif est le moyen le plus efficace pour prévenir des IST. Il permet aussi d'éviter une grossesse non désirée. Dans cet article, vous trouverez un certain nombre d'informations relatives à l'utilisation du préservatif.

Le préservatif un moyen de prévention efficace

Le préservatif est l’unique moyen de protection contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et les grossesses non désirées. Il est important de porter un préservatif (masculin ou féminin) lors de tout rapport sexuel avec un partenaire dont vous n’êtes pas sûr.

Contre les grossesses non désirées

Le préservatif est un des moyens de contraception qui permet d’éviter les grossesses non désirées. Au moment de l’éjaculation, le sperme est recueilli dans le réservoir du préservatif et ne vient pas au contact du vagin.

Attention le préservatif n’est pas efficace à 100%. Il peut se déchirer ou glisser. Lorsqu’il est bien utilisé, le préservatif est fiable à 98%, mal utilisé sa fiabilité chute à 85%.

Il est recommandé d’avoir un autre moyen de contraception tel que le sterilet, la pillule, l’implant ou le patch. De sorte que s’il y a un accident lors d’un rapport, le risque de grossesse soit nul.

En revanche, ces moyens de contraception, contrairement au préservatif, ne protègent pas des IST.

Contre les IST

Les préservatifs, masculins et féminins, sont les seuls moyens de se protéger des IST et du VIH. Malgré la recherche de nouvelles technologies de prévention, telle que les vaccins contre le VIH et les microbicides, les préservatifs resteront le principal outil de prévention pour un très grand nombre d’années encore.

Ils ont aidé à réduire les taux d’infection au VIH dans des pays où ce taux était élevé. Les préservatifs ont limité ainsi la propagation de l’infection.

Il faut l’utiliser lors de tout rapport sexuel avec pénétration vaginale ou anale. Les risques de transmission du VIH sont plus faibles lors d’une fellation, d’un cunnilingus ou encore d’un anulingus.

Il est préférable de se protéger avec un préservatif ou une digues buccale, afin de limiter la transmission d’IST comme l’herpès labial qui peut développer un herpès génital.

Que faire si le préservatif se déchire ?

Si malgré les précautions prises, le préservatif se déchire ou s’échappe, le rapport n’est plus protégé.

Il faut prendre plusieurs mesures :

La femme doit prendre la pilule contraceptive d’urgence le plus tôt possible, idéalement dans les 24 heures. Ces pilules sont disponibles sans prescription médicale en pharmacie et gratuites pour les mineures.

Par ailleurs, s’il existe un risque important de contamination par le virus du sida. Il faut rapidement se rendre aux urgences avec son partenaire pour bénéficier d’un traitement post-exposition.

Quelques conseils

Si vous avez rarement utilisé un préservatif lors de vos rapports sexuels dans l’année écoulée. Nous vous recommandons fortement de vous faire dépister pour les IST et le VIH.

Avant d’arrêter d’utiliser le préservatif avec votre partenaire sexuel(le) régulier(ère), faites des tests de dépistage afin de vérifier qu’aucun des deux ne soit atteint d’une quelconque IST.

A ce stade, la fidélité doit être réciproque, et il faut utiliser un autre moyen de contraception si l’on ne veut pas risquer une grossesse non désirée.

Vous aimerez aussi

Les meilleures façons de retarder l’éjaculation

Un homme sur trois souffre de problème d’éjaculation précoce ou prématurée bien que ce sujet soit tabou. Mais pour faire durer le moment, pensez à un truc bien déroutant n’est pas la meilleure solution ! On vous donne quelques astuces pour passer plus de temps sous la couette !

Lire la suite »
Abonnez-vous à notre Newsletter

fr_FRFrançais

Un geste de liberté et d'amour

Profitez des plaisirs de l'été

Ensemble luttons contre les IST